Laos : Le Gouvernement exhorté à régler la question des droits fonciers et à protéger les défenseurs des droits

Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme: 18 Juin 2014

FIDH_pinar_selekLe gouvernement lao doit résoudre de manière urgente la question des droits fonciers et protéger les défenseurs des droits fonciers et droits de l’environnement, ont déclaré la FIDH et son organisation membre, le Mouvement Lao des Droits de l’Homme (MLDH).

Les deux organisations ont lancé cet appel dans leurs recommandations adressées au Conseil des droits de l’Homme en vue du deuxième Examen Périodique Universel du Laos, qui doit se tenir en Janvier-Février 2015 à Genève, en Suisse.

« Les graves violations en matière des droits fonciers, la mauvaise gestion du gouvernement laotien et la corruption ont créé une nouvelle classe de pauvres dans les zones rurales. Tant que des lois ne seront pas appliquées correctement, les citoyens laotiens resteront des cibles vulnérables face aux violations des droits fonciers » a indiqué le président de la FIDH, Karim Lahidji. « Il est urgent de mettre en place un cadre juridique cohérent pour l’approbation et la gestion des concessions. Le gouvernement laotien doit réformer la gouvernance des terres afin de garantir une totale transparence et responsabilisation dans le processus de décisions ainsi que la participation des citoyens », a-t-il exhorté. (more…)

Le gouvernement accusé de bafouer les droits de l’homme

Société des Missions étrangères de Paris: 12 Juin 2014

sombath-somphone

Le militant des droits de l’home Sombath Somphone est porté disparu depuis décembre 2012

Un rapport présenté le 10 juin dernier aux Nations Unies dénonce les violations persistantes des droits de l’homme au Laos. Parmi les nombreux exemples cités par l’organisation Human Rights Watch, la disparition du militant Sombath Somphone a été qualifiée de « particulièrement inquiétante ».

Le Laos, loin d’avoir progressé dans le domaine des droits de l’homme, a encore reculé, uge dans un rapport très critique Human Rights Watch (HRW). Le gouvernement poursuit ses restrictions des libertés fondamentales d’une façon drastique, justifiant l’attention de la communauté internationale.

Parmi les « faits particulièrement inquiétants », soulignés par Phil Robertson, directeur pour l’Asie de HRW, restent les disparitions inexpliquées de Sombath Somphone en décembre 2012 et de l’écologiste Sompawn Khantisouk, porté disparu depuis sa convocation au poste de police en janvier 2007. Sur ces points, comme sur toutes les questions touchant les droits de l’homme, « les autorités laotiennes défient la communauté internationale en refusant de répondre à ses inquiétudes légitimes concernant les nombreuses disparitions inexpliquées et autres abus qui se multiplient dans le pays ».

Le Laos sera pour la seconde fois sur la sellette lors de l’examen périodique universel (EPU) (1) qui se tiendra en octobre prochain devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève. Selon l’ONU, le gouvernement laotien n’a pas respecté les engagements pris lors de la précédente session de l’EPU en 2010. Le pays devait, entre autres, ratifier les conventions internationales concernant les droits de l’homme, mettre fin aux restrictions concernant la liberté d’expression, d’association et de réunion, garantir la liberté de la presse et mettre en conformité sa législation du travail avec les standards de l’Organisation internationale du travail (OIT). (more…)

Pendant le sommet de l'Asean, les ONG s'inquiètent du sort de l'activiste lao Sombath Somphone

Radio France Internationale: 13 December 2013

Sombath Somphone (d.) en compagnie de l'archevêque sud-africain Desmund Tutu en 2006. Wikimedia Commons / Shui-Meng Ng

Sombath Somphone (d.) en compagnie de l’archevêque sud-africain Desmund Tutu en 2006.
Wikimedia Commons / Shui-Meng Ng

Les leaders de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) se donnent rendez-vous ce vendredi 13 décembre à Tokyo pour discuter pendant deux jours de coopération économique et de sécurité. L’occasion pour plusieurs ONG d’attirer l’attention sur la situation des droits de l’homme dans de nombreux pays membres de cette association. Une lettre conjointe a été adressée à l’hôte du sommet, le Premier ministre Shinzo Abe. Parmi les nombreux sujets d’inquiétude, les ONG évoquent le sort d’un activiste au Laos, Sombath Somphone, disparu il y a un an dans des circonstances inquiétantes.

Figure respectée de la société civile, Sombath Somphone est connu pour son engagement en faveur des pauvres, des paysans et du développement durable. Il a été vu pour la dernière fois le soir du 15 décembre 2012 devant un poste de police de la capitale laotienne, Vientiane. (more…)

Japan: Raise Concerns About Abducted Lao Activist

Human Rights Watch: 11 December 2013

中国语文 Langue française

One Year On, Sombath Somphone Remains Forcibly Disappeared

Screen Shot 2013-02-20 at 9.39.28 AM“On the one-year anniversary of Sombath Somphone’s abduction, Prime Minister Abe should break Japan’s public silence and call upon the Lao government to reveal the truth about Sombath’s fate. Japan’s words carry weight since it is the largest donor to Laos. Prime Minister Abe should use this leverage to send a strong message to the Lao leadership that it needs to stop ignoring the pleas to reveal what happened to Sombath.” Kanae Doi, Japan director

(Tokyo) – Prime Minister Shinzo Abe of Japan should raise concerns about the enforced disappearance of a prominent civil society leader in the prime minister’s meeting  with Lao Prime Minister Thongsing Thammavong at the Japan-Association of South East Asian Nations (ASEAN) Summit, Human Rights Watch, Amnesty International Japan, Mekong Watch, Empowerment For All Japan, and two other Japanese nongovernmental organizations said today in a joint letter to Prime Minister Abe.

The Japan-ASEAN Summit, scheduled from December 13-15, 2013, falls during the one-year anniversary of the abduction and forcible disappearance of Sombath Somphone, a recipient of the 2005 Ramon Magsaysay Award for Community Leadership. Sombath was taken into custody by authorities at a checkpoint outside a police station in Vientiane, the capital of Laos, on December 15, 2012. (more…)

Sombath Somphone, le disparu de Vientiane

Le Monde: (31 Octobre 2013)

Par Bruno Philip (Bangkok, correspondant en Asie du Sud-Est)

3506493_3_1946_sombath-somphone-a-disparu-depuis-le-15_973c5880745472c9dff901afed01d582

Sombath Somphone a disparu depuis le 15 décembre 2012. | Gilles Sabrie (International Herald Tribune)

C’est une petite guérite en planches de bois, verte et blanche, au coin d’une grand-rue de l’est de Vientiane, à la périphérie d’un quartier diplomatique de la capitale du Laos. Des policiers y surveillent la circulation. C’est ici, presque en face de l’ambassade de l’Inde, que Sombath Somphone, 62 ans, a disparu il y aura bientôt un an : depuis, plus personne n’a revu cette figure de la société civile, promoteur du développement rural et défenseur des droits des paysans.

C’est le soir du 15 décembre 2012. Sombath Somphone, qui suit la voiture de son épouse dans sa Jeep, est arrêté par un agent de la circulation pour un contrôle d’identité. Le policier lui parle à travers la portière. Puis Sombath Somphone descend et se dirige vers la guérite. Un peu plus tard arrive un homme à moto. Il monte dans la Jeep, prend le volant et démarre. Un pick-up de couleur blanche se gare au bord de la route, feux de détresse allumés, et prend à son bord deux hommes, dont Sombath Somphone. On ne le reverra plus. (more…)